Fabrica Fantasma

Le noir et blanc, le grain du film argentique, le flou des expositions multiples : une tentative de traitement esthétique d’un sujet qui l’est peu par nature, même si l’on peut concevoir une forme d’attraction visuelle pour ces enchevêtrements de lignes.

Un effacement progressif, une dilution des repères visuels qui amènent peu à peu la série vers une forme d’abstraction, abstraction démentie par la permanence de quelques formes, quelques lignes qui permettent à chacun de reconstruire une image de ces lieux toujours identifiables.

Cette série est encore en cours d’élaboration (prises de vues à venir, édition et choix des images, texte de présentation et même titre de la série, tout est encore provisoire) mais me semble déjà suffisamment cohérente pour mériter sa présence dans ces pages.

Les images de cette page, et de tout le site, ne sont pas libres de droit. Elles ne peuvent être utilisées sous quelque forme que ce soit sans mon accord préalable.